Hydrocéphalie

Hydrocéphalie

L'Hydrocéphalie ("de l'eau dans le cerveau") est une affection par laquelle un excédent de liquide dans le crâne perturbe le fonctionnement cérébral. L'hydrocéphalie se forme de manière aiguë ou chronique, avant ou après la naissance, et peut causer des atteintes cérébrales irréversibles. L'hydrocéphalie survient parce que le liquide que le cerveau crée sans cesse est insuffisamment drainé.

Nous produisons tous du liquide céphalo-rachidien (LCR) dans nos têtes. Ce liquide est indispensable, car il protège le cerveau en absorbant les chocs et en amortissant les mouvements de la tête. Chaque jour, nous en produisons plus d'un demi-litre. Normalement, ce liquide est drainé et évacué par la circulation sanguine. Mais s’il y a un obstacle à cette évacuation, alors se produit une accumulation du LCR dans le cerveau.

Conséquences

Chez les très jeunes enfants, le crâne est encore souple et flexible et c'est pour cette raison que la tête grossit anormalement dans le cas d’une hydrocéphalie. Si la pression du liquide sur le cerveau devient trop importante, l'état de l'enfant va s'aggraver considérablement : ses muscles auront des contractures spasmodiques, il deviendra aveugle et finira par mourir.

Pourquoi autant de cas d'hydrocéphalie dans les pays en voie de développement?

L'hydrocéphalie peut être une conséquence du spina-bifida, mais il existe aussi d'autres causes telles que l’accident vasculaire cérébral (AVC), les infections et les tumeurs. Dans les pays en voie de développement, l'hydrocéphalie est souvent due à une méningite, des soins inadaptés, un poids de naissance trop faible ou par suite d’un accouchement réalisé dans de mauvaises conditions sanitaires.

Comment peut-on traiter l'hydrocéphalie?

L'hydrocéphalie peut être traitée en éliminant le liquide qui s’accumule dans le cerveau. Cela se fait habituellement au moyen d’une valve de dérivation ou « drain » : il s'agit d'un petit tube implanté sous la peau dans la tête pour drainer l’excès de liquide vers la cavité abdominale. La mise en place d'une dérivation est une procédure relativement simple, mais qui présente évidemment des risques inhérents, en particulier celui d’infection dans les pays en voie de développement. Le coût d'une dérivation en Europe est compris entre 800 et 1600€. C'est pourquoi dans nos projets nous utilisons des drains indiens vendus à partir de 45 euros. Des études comparatives ont montré qu'il n'y avait aucune différence de résultat entre les différents types de dérivation utilisé.

Un traitement alternatif est la ventriculo-cisternostomie (VCS). Il s'agit d'une technique endoscopique qui permet de créer une voie naturelle d'écoulement. L’opération permet à l'excès de liquide de s'écouler et d'être absorbé. Cette méthode est indiquée dans le cas où l'hydrocéphalie est liée à une obstruction, mais pour l'appliquer, le mécanisme d'absorption du LCR doit fonctionner correctement. La VCS est plus sûre et plus durable car sont ainsi évitées les complications potentielles d'une dérivation (infections, dysfonctionnements..).

Comment vous pouvez aider?

Aidez Child-Help et donnez ainsi un vrai départ aux enfants porteurs d’un handicap dans les pays pauvres du Sud.

Restez informé

Recevez les dernières nouvelles sur Child-Help directement dans votre boîte mail.

CHILD-HELP SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX