Mission « Cameroun » en faveur des enfants

01 juillet 2017

Conçue et organisée par l’association TEO Aquitaine (https://teoaquitaine.jimdo.com/), cofinancée par Child-Help France grâce au soutien de nos donateurs, cette mission s’inscrit dans la durée et marque le point de départ d’une collaboration fructueuse entre nos deux associations. Ses objectifs : apporter des soins aux enfants du Cameroun atteints de pathologies neurologiques (notamment l’hydrocéphalie postnatale), ainsi que former le personnel médical local au traitement et à la prévention de ces affections.

Pour cette première étape, trois médecins du CHU de Bordeaux se sont rendus, du 12 au 18 mars 2017, à Yaoundé et à Douala, au Cameroun, pour une action relevant de la neurologie et de la neurochirurgie pédiatriques. Le Dr Olga NDAMBA, médecin de prévention, le Dr Jean-Michel PEDESPAN, neuropédiatre, et le Pr Jean-Rodolphe VIGNES, neurochirurgien, ont rempli leurs objectifs, lesquels étaient :

• De réaliser des consultations, des examens et pratiquer des opérations d’enfants présentant des pathologies neurologiques diverses

• De mettre en fonctionnement un bloc chirurgical et former le personnel local en bloc opératoire au traitement - notamment par endoscopie – d’enfants atteints d’hydrocéphalie et/ou de spina bifida

• D’enseigner au personnel médical et paramédical local les mesures de prévention des hydrocéphalies d’origine infectieuse, ainsi que la prévention de l’hydrocéphalie congénitale par complément d'acide folique dans l’alimentation des futures mamans.

Par ailleurs, ce premier déplacement et les contacts pris là-bas ont permis à l’équipe bordelaise de mesurer les enjeux et les défis à relever. L'accueil qui leur a été réservé comme la mobilisation des professionnels de santé et des encadrants ont été tout à fait remarquables. Malgré ce volontarisme, ils ont dû constater l’insuffisance des moyens paramédicaux disponibles pour la prise en charge des jeunes enfants, en particulier le manque de psychomotriciens, kinésithérapeutes et psychologues. Par ailleurs, si les diagnostics sont bien posés, la faiblesse des moyens sur place empêche souvent de voir les pathologies autrement que sous l’angle de la fatalité. Une prochaine étape se dessine donc pour le mois de juin, centrée sur les soins et la formation continue.

Pour l’heure, bravo et merci aux Docteurs NDAMBA et PEDESPAN ainsi qu’au Professeur VIGNES, qui ont effectué un travail admirable et posé les bases solides de ce beau projet !

Comment aider?

Aidez Child-Help et donnez ainsi un vrai départ aux enfants porteurs d’un handicap dans les pays pauvres du Sud.

CHILD-HELP SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX