Pierres en larmes pour anges endormis

25 mars 2019

Lorsque les parents ne peuvent pas payer la facture de l’hôpital où leur enfant est décédé, son corps ne leur est pas rendu et disparaît dans le four crématoire. Les parents se retrouvent alors dans l’impossibilité d’enterrer leur enfant et n’ont donc pas d’endroit où se recueillir et faire le deuil. Dans les pays en développement, la plupart de ces enfants n’ont pas eu accès aux soins qui auraient pu leur garantir un bon départ dans la vie. La cause de leur mort est une santé publique inaccessible ou défaillante.  

C’est la raison pour laquelle les parents de Mwanza ont demandé à Pierre Mertens en tant qu’artiste, de concevoir un monument commémoratif pour tous les enfants avec spina bifida et hydrocéphalie, morts sur le chemin de l’accès aux soins.

L’œuvre a été réalisée fin mars et commémore déjà 27 enfants défunts. Pierre lui a donné pour nom ‘crying stones for sleeping angels’ (pierres en larmes pour anges endormis).

Le monument se trouve à Mwanza, surplombant le lac Victoria dans un cimetière entouré de montagnes. De grands rochers donnent au paysage son caractère. On dirait qu’ils ont été empilés là, tels des cailloux, par des géants d’une époque ancienne. Un environnement rude où les pierres deviennent brusquement des montagnes. Les parents sont invités à choisir une pierre pour leur enfant et à graver son nom dans une goutte de cire à cacheter. Ensuite, ils l’apportent au cimetière. Les pierres commémoratives y sont empilées sur un rocher où est inscrit en Swahili ’Malaika Wamelala’ : ‘anges endormis’. Ainsi les enfants font partie du paysage, et leurs parents ont un lieu où se recueillir.

Comment aider?

Aidez Child-Help et donnez ainsi un vrai départ aux enfants porteurs d’un handicap dans les pays pauvres du Sud.

CHILD-HELP SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX