Savoir, c'est pouvoir

04 juin 2019

Savoir, c’est pouvoir

 

En Côte d’Ivoire, le travail bénévole de l’association Ephrata pour les mères ivoiriennes, association partenaire de Child-Help France, a attiré l’attention d’un journal d’information local, qui a consacré une longue enquête aux enfants atteints de spina bifida et d’hydrocéphalie (SBH)*.

Malgré un titre sensationnel, et pour tout dire choquant, le contenu de l’enquête est riche et apporte une information cruciale à une société qui a pris l’habitude de reléguer ces enfants dans l’oubli. Il y est question de cas concrets de mères désemparées, manquant des moyens pour payer les soins et devant en sus faire face à la superstition, tenace, laquelle représente les enfants atteints de SBH comme étant des sorciers, voire même l’incarnation du diable !

Contre ces préjugés, l’enquête dresse un tableau scientifique complet et accessible des pathologies. Le Dr Bourgi Hussein, qui collabore avec Ephrata, apporte nombre d’éclairages au cours d’un entretien d’une double page. L’action des ONG - spécifiquement Ephrata et Child-Help France - est mise en avant, mais aussi la nécessité d’une prise de conscience sociétale et d’une réponse sanitaire des pouvoirs publics.

Pour que les choses avancent, il faut d’abord rendre visible et compréhensible ce qui était caché et entouré de préjugés. C’est donc une très bonne nouvelle pour les enfants ivoiriens atteints de SBH, et nous remercions Ephrata d’avoir permis de lever ainsi un coin du voile !

 

pour consulter la version en ligne : https://lesursaut.ci/index.php/2019/05/15/enquete-cas-sociaux-dans-lenfer-des-enfants-atteints-dhydrocephalie/

Comment aider?

Aidez Child-Help et donnez ainsi un vrai départ aux enfants porteurs d’un handicap dans les pays pauvres du Sud.

CHILD-HELP SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX