LA PANDÉMIE FRAPPE DUREMENT LES ENFANTS atteints de spina bifida et d’hydrocéphalie

20 mars 2020

 

Le virus SRAS-CoV-2 nous contraint à rester chez nous.

L’Europe est aujourd’hui l’épicentre de la crise. Mais qu’en est-il des pays pauvres ?

Dans ces contrées, les ravages que le SRAS-CoV-2 cause déjà dans les populations fragilisées, alors que le nombre de cas est encore faible dans tout l’hémisphère Sud, sont importants et passent malheureusement sous les radars. Ce n’est un secret pour personne : en temps de crise l’attention pour les pathologies chroniques est reléguée au second plan.

C’est à notre grand regret le cas pour les enfants atteints de spina bifida et d’hydrocéphalie pour lesquels Child-Help s’investit quotidiennement, dans les pays en voie de développement.

Ces enfants ne sont JAMAIS une priorité pour les systèmes de santé indigents de nombre de pays d’Afrique et d’Asie du Sud Est, et aujourd’hui encore ils risquent d’être laissés sur le bord de la route. Nos Maisons de l’Espoir sont de plus en plus sollicitées et déjà surpeuplées.

Le climat d’incertitude créé par le SRAS-CoV-2 fait par ailleurs que les gens ont tendance à se replier et à suspendre leurs dons. Nous sommes donc doublement frappés : d’une part, un afflux  de demandes, et d’autre part, une baisse de dons, sans lesquels nous ne pouvons agir.

Voilà pourquoi nous nous adressons à vous, en cette période que nous savons si difficile, en vous demandant de nous aider. Avec 50€ (12,5 € après déduction fiscale), vous financez le drain qui sauvera un enfant. Un don de 10 ou 20 € contribue à redessiner un avenir pour les enfants oubliés.

Faire un don :  https://www.child-help.fr/soutenez-nous/faire-un-don

Merci du fond du cœur

Comment aider?

Aidez Child-Help et donnez ainsi un vrai départ aux enfants porteurs d’un handicap dans les pays pauvres du Sud.

CHILD-HELP SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX